Mon quartier au quotidien


Ce que vous réserve la Fête des Lumières dans les Pentes

Cette année, pour sécu­ri­ser au mieux la Fête des Lumières, le péri­mètre a été circons­crit à la Presqu’île, au Vieux Lyon et à la colline de Four­vière. À la Croix-Rousse, ce sont les Pentes qui béné­fi­cient d’ins­tal­la­tions avec Stra­tum, un jeu de totems lumi­neux pensé par le Studio Cheval­vert, place du Grif­fon. Les Lumi­nuits, drôles d’ombres se dévoi­lant à la lumière des smart­phones, seront tapies au bout de la traboule qui mène à la cour des Moirages tandis qu’un Monde nouveau, rue de Lorette, portera un regard ironique sur l’ère numé­rique.
Mais la scéno­gra­phie la plus ambi­tieuse du quar­tier est sans doute celle conçue par Guer­ric Péré et Ilex Paysages pour les jardins montée de la Grande-Côte. « Nous sommes une agence lyon­naise d’ar­chi­tectes paysa­gistes et nous avons créé un pôle de compé­tences Lumière, à l’ori­gine pour mettre en valeur nos réali­sa­tions la nuit. » Ce n’est pas la première édition à laquelle l’équipe parti­cipe : « Nous avions trans­formé les arbres de la place Satho­nay en corps de ballet en 2014 », rappelle Guer­ric Péré, « puis pour l’édi­tion 2015, nous avions proposé la mise en scène montée de la Grande-Côte ». L’an­nu­la­tion et la réor­ga­ni­sa­tion de la Fête des Lumières avaient décalé le projet, remis au goût du jour en 2017.

Avec «  Genius Scala  », l’équipe a souhaité inves­tir un espace géné­ra­le­ment perçu comme un lieu de passage plutôt qu’un lieu d’at­trac­tion. « Notre exper­tise de paysa­gistes nous pousse à travailler avec le lieu et le public », raconte Guer­ric Péré. « Nous avons souhaité donner une épais­seur visuelle à ce grand esca­lier en mettant en place un système optique de miroirs. L’es­ca­lier devient un élément ludique, les spec­ta­teurs vont jouer avec leur reflet qui se démul­ti­plie. Nous avons égale­ment voulu que l’es­ca­lier devienne un être vivant et nous raconte son histoire à travers une bande sonore de 30 minutes qui compile une quin­zaine d’ex­traits de film où l’es­ca­lier tient la vedette. La compo­si­tion lumi­neuse est ryth­mée par la musique. »

Recon­naî­trez-vous Liza Minnelli chan­tant dans New York New York ou la scène de l’es­ca­lier à l’es­prit frap­peur de L’Exor­ciste ?

Réponse du 7 au 10  décembre, de 19 h à 23 h.

Vanina Deni­zot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *