Mon quartier au quotidien


Le Bal : Elsa et Violaine mènent la danse

Lorsque Violaine (à gauche sur la photo), styliste, découvre le travail d’Elsa, créa­trice de bijoux, elle lui propose de s’as­so­cier pour ouvrir ensemble un atelier-boutique au 11 rue des Capu­cins. Cela sera Le Bal. « On cher­chait un mot court, évoca­teur d’un lieu où l’on s’ap­prête.  »

Depuis, les deux jeunes femmes se préparent à fêter leurs trois ans et ont vu d’autres boutiques les rejoindre, se réjouis­sant de l’ani­ma­tion des Pentes et plus préci­sé­ment de la place occu­pée par l’ar­ti­sa­nat. « Nous voulions être dans ce quar­tier iden­ti­fié comme celui des créa­teurs et où les loyers sont nette­ment moins chers que dans le deuxième ! Ouvrir cet espace à deux nous a permis de nous lancer plus vite.  » Être deux, leur permet aussi de mieux s’or­ga­ni­ser : « Seule, le côté commerçant et l’ac­cueil des clients pren­draient le dessus. À deux, on se préserve du temps de créa­tion.  »

Essen­tiel pour Elsa et Violaine, puisqu’elles font tout sur place, à la main, en petite quan­tité. Leur style, elles le résument fina­le­ment de la même manière : « Fin et brut à la fois. Ce sont les matières ou les maté­riaux qui guident la créa­tion et orientent le modèle. » Les adeptes des circuits alter­na­tifs sont séduits par l’ori­gi­na­lité des collec­tions.

Vanina Deni­zot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *