Mon quartier au quotidien


La biblio­thèque de la Croix-Rousse a fait peau neuve

Avec 330 000 prêts de docu­ments par an, elle est la troi­sième biblio­thèque la plus fréquen­tée après celles de la Part-Dieu et de Bachut. Alors, lorsqu’elle ferme pour une durée de cinq semaines, il y a forcé­ment des déçus. «  D’au­tant plus que notre public est très fidèle, très atta­ché à sa biblio­thèque » sourit la respon­sable Pascale Fonte­nille. Mais pourquoi avoir choisi de réno­ver la biblio­thèque à la rentrée ? «  Nous avons constaté une plus faible fréquen­ta­tion au mois de septembre. C’est propre à cette biblio­thèque qui accueille un lecto­rat très fami­lial. »

Des espaces réamé­na­gés

Ouverte de nouveau depuis le 2 octobre, la biblio­thèque a opéré un vrai reloo­king. « Nous avons entiè­re­ment remplacé les étagères utili­sées pour le stockage des docu­ments » explique la biblio­thé­caire. « Nous en avons profité pour faire ce que l’on appelle du désher­bage. » Autre­ment dit du tri en se sépa­rant des docu­ments usés et dépas­sés, à l’ex­cep­tion des romans. «  Nous avons égale­ment repensé l’amé­na­ge­ment des espaces. Même si les pièces Adulte et Jeunesse ont été conser­vées, la salle Gale­rie rassemble toutes les collec­tions loisirs (musique, ciné­ma…). Enfin, nous avons main­tenu le blanc mais égale­ment intro­duit des touches de couleurs complé­men­taires, le gris, le jaune et l’orange. Ce qui apporte de la gaieté, de la lumière mais aussi sert de soutien à la signa­lé­tique. »

Vanina Deni­zot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *