Mon quartier au quotidien


Des « Demoi­selles » sans gluten

Anne Cécile Poncet et Blanche Poncet ont bien des points communs. Evidem­ment leur patro­nyme, bien qu’elles ne soient pas issues de la même famille. Amies de longue date, elles partagent surtout l’amour de la « cuisine, des saveurs, un plai­sir de travailler ensemble, des exigences communes dans leur métier. » Elles ouvrent début octobre place de la Croix-Rousse « Les Demoi­selles Poncet », échoppe de « gour­man­dises salées et sucrées sans gluten et sans lactose », premier service de trai­teur du genre sur le Plateau.

Une boutique bien­tôt labé­li­sée

Dans l’an­cien local des « Trois Brioches », qu’il a fallu décon­ta­mi­ner de toute trace de gluten, les « Demoi­selles » vont propo­ser des sand­wiches, des wraps, des soupes, des tartes, des salades, des plats du jour (viande, pois­son ou végé­ta­rien) à partir de 9 €, à empor­ter sur place ou à dégus­ter sur la terrasse. Elles ont égale­ment mis au point avec un pâtis­sier des recettes de gâteaux sans farine de blé, ni crème, lait ou beurre. La boutique a pour ambi­tion d’être label­li­sée par l’AFDIAG, l’As­so­cia­tion française des into­lé­rants au gluten. Elle sera égale­ment régu­liè­re­ment contrô­lée par un labo­ra­toire pour garan­tir l’ab­sence d’al­ler­gène. L’idée de cette boutique est venue d’Anne Cécile. A 54 ans, l’an­cienne caviste de la rue Gigo­dot (4e) a dû quit­ter il y a quelques mois les cuisines du Chabada Café (2e), où elle était asso­ciée, en raison de la décou­verte tardive d’une aller­gie cara­bi­née au gluten et au lactose.

« La simple odeur d’une baguette de pain m’ir­rite. Je ne peux désor­mais travailler que dans un envi­ron­ne­ment sans aucune trace de gluten. Et j’en avais un peu marre de cette frus­tra­tion que l’on peut ressen­tir devant une pâtis­se­rie, ou de la mise à l’écart des gens qui doivent manger sans gluten dans un repas », souligne Anne Cécile. « On fera sur commande gros gâteaux d’an­ni­ver­saire très gour­mands », s’en­thou­siasme Blanche Poncet, 23 ans, fille de restau­ra­trice, qui a « grandi derrière les comp­toirs de la Croix-Rousse  ». Après une forma­tion de paysa­giste, elle a fina­le­ment décidé de passer un CAP de cuisine pour offi­cier aux cotés d’Anne-Cécile. « Et montrer qu’on peut faire des bonnes choses, avec du goût, des saveurs, sans gluten ni lactose ».

Frédé­ric Crou­zet

Les Demoi­selles Poncet, 8 place de la Croix-Rousse (4e). Du mardi au samedi de 10 h à 13 h 30 et de 15 h à 19 h 30. Dimanche de 10 h à 13 h 30.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *