Mon quartier au quotidien


Rakwé, un espace de co-working hybride et foison­nant

La rue René Leynaud, il la connaît comme sa poche. Il l’a même vu évoluer depuis 8 ans. « Je parta­geais un local d’ar­tistes au numéro 15 mais j’ai eu besoin de plus de place » explique Elias Sfeir qui a lancé VisioS­feir, société de produc­tion et de distri­bu­tion de films. Cela fait désor­mais 6 ans qu’il s’est installé au numéro 26, dans cet espace aux plus grands volumes qu’il a aussi trans­formé en gale­rie d’art. « Tous les quinze jours, nous accueillons une nouvelle expo­si­tion ; repor­tage-photos, pein­tu­re… nous sommes plutôt adeptes du contem­po­rain. Nous avons d’ailleurs lancé le PMAC (Petit Marché d’Art Contem­po­rain) pour accueillir artistes et créa­teurs de tous bords » sourit-il.

Un espace atypique

Depuis la rentrée, Elias déve­loppe un autre aspect de ce lieu un peu atypique : un espace de co-working. Un énième dans le quar­tier ? « Il y a énor­mé­ment de travailleurs indé­pen­dants et d’étu­diants dans les Pentes. L’idée est de s’adres­ser à ceux qui n’ont pas les moyens de se payer un bureau. Ici, on consomme un café et on reste le temps qu’on veut. Je le conçois un peu comme un incu­ba­teur, un lieu ouvert et acces­sible dans lequel on peut échan­ger projets et idées. Ou simple­ment s’ins­tal­ler tranquille­ment, le temps qu’on veut. »

Texte et photo Vanina Deni­zot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *