Mon quartier au quotidien


À la Croix-Rousse, un Plateau à peine En marche ! et des Pentes toujours très à gauche

La vague En marche ! est bien passée par la deuxième circons­crip­tion du Rhône*, mais a été conte­nue par le Gram de Natha­lie Perrin-Gilbert et le PCF d’Aline Guitard. En réunis­sant autour de sa candi­da­ture 53 % des voix, le candi­dat LREM Hubert Julien-Lafer­rière remporte la deuxième circons­crip­tion, mais il est un des plus mauvais « marcheurs » du dépar­te­ment. Il réalise en effet le 3e plus faible score sur les 13 circons­crip­tions rempor­tées par le mouve­ment d’Em­ma­nuel Macron dans le dépar­te­ment (qui en compte 14 au total).

*La deuxième circons­crip­tion du Rhône comprend l’in­té­gra­lité du 1er et du 4e arron­dis­se­ment, ainsi qu’une partie du 2e et du 9e arron­dis­se­ment.

Et à la Croix-Rousse, l’af­faire est encore moins glorieuse pour le maire du 9e arron­dis­se­ment. Sur le Plateau (et l’en­semble du 4e), le futur député tota­lise 51,83 % des voix. Une très courte avance. Tandis qu’il affiche un retard consé­quent dans les Pentes (et l’en­semble du 1er) avec 39,90 % des suffrages, contre 60,10 % pour son adver­saire Natha­lie Perrin-Gilbert. La maire du 1er jouait certes à domi­cile, elle qui dirige l’exé­cu­tif depuis 2014. Mais l’écart qui sépare les deux candi­dats confirme une tendance bien ancrée dans le quar­tier : la Croix-Rousse penche toujours à gauche. Le Plateau un peu. Les Pentes beau­coup.

Raté de peu Plus globa­le­ment, la percée réali­sée par Natha­lie Perrin-Gilbert au-delà de ses terres du 1er arron­dis­se­ment surprend. «  Natha­lie peut très bien l’em­porter », nous expliquait pour­tant sa suppléante Aline Guitard avant le premier tour. Il ne lui aura manqué que 1 941 voix : sur l’en­semble de la circons­crip­tion, la maire du 1er tota­lise 15 198 voix contre 17 139 pour son concur­rent au terme du second tour. Natha­lie Perrin-Gilbert a ainsi fait l’objet d’un report de voix massif en faveur de sa candi­da­ture, puisqu’elle a quasi doublé leur nombre en une semaine. Soutenu par Gérard Collomb et accom­pa­gné à chacun de ses dépla­ce­ments de campagne croix-rous­siens par le maire du 4e David Kimel­feld, Hubert Julien-Lafer­rière, le candi­dat En marche !, a eu un peu chaud sur l’en­semble de la circons­crip­tion, et très chaud sur la colline qui travaille.

Thomas char­ron­dière

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *