Mon quartier au quotidien


Les treize projets immo­bi­liers qui vont chan­ger la Croix-Rousse

Jean Truc, l’adjoint à l’Ur­ba­nisme du 4e arron­dis­se­ment, a accepté de faire le point pour La Croix-Rous­sienne sur les prin­ci­pales construc­tions et réno­va­tions en cours et à venir sur le Plateau. En tout, 13 projets immo­bi­liers devraient voir le jour entre début 2017 et les trois prochaines années.

 

Croix-Rousse Centre

Le secteur autour de la rue Dumont-d’Ur­ville est certai­ne­ment le plus touché par les construc­tions. Dans cette rue, un immeuble de cinq étages devrait être terminé avant le prin­temps 2017. Il s’agit de 15 loge­ments privés et trois maisons indi­vi­duelles, mais aucun loge­ment social. « La loi oblige un promo­teur à inclure 25 % de loge­ments sociaux dans ses construc­tions de plus de 1 500 m2 et celle-ci ne fait que 1 480 m2… Pour éviter ces pratiques, le prochain PLU-H de 2018 devrait obli­ger les promo­teurs à inclure 25 % de loge­ments sociaux dès 1 000 m2  », explique Jean Truc.

Un peu plus bas, rue Clau­dius- Linos­sier, deux bâti­ments sortent de terre, l’un de 15 et l’autre de 12 loge­ments, plus trois maisons indi­vi­duelles. Rue du Chariot d’Or, la réno­va­tion d’un bâti­ment bloquée par des recours depuis cinq ans va enfin commen­cer pour créer une tren­taine de loge­ments. Enfin le collège Maurice-Scève, situé aujourd’­hui dans une zone intou­chable selon le PLU-H actuel, devrait être trans­formé après l’adop­tion du nouveau PLU-H en 2018. « Nous souhai­tons faire une Maison de l’en­fance plus grande, des loge­ments dont au moins 30 % de loge­ments sociaux et construire des bâti­ments permet­tant aux habi­ta­tions situées derrière le collège d’avoir enfin une vue  » déclare l’ad- joint. Impasse Gigo­dot, la première pierre d’un immeuble de 11 loge­ments a été posée fin novembre. Sa livrai­son est prévue à l’été 2018.

 

Quar­tier Hénon

Début janvier, 35 loge­ments seront livrés au 52, rue de Cuire, près du métro Hénon, à la place d’un terrain en friche. Plus haut dans la rue, au n° 26, 50 loge­ments seront construits sur un autre terrain vague. Plusieurs projets se sont succédé pour enfin lais­ser place à 25 loge­ments sociaux, 25 loge­ments privés et un rez-de-chaus­sée réservé aux acti­vi­tés pour per- sonnes âgées. Rue Deleuvre, le promo­teur Bouygues Immo­bi­lier a remporté le chan­tier de 80 loge­ments. Rue Philippe-de-Lassalle, le terrain aban­donné derrière le lycée Saint-Exupéry accueillera un immeuble parti­ci­pa­tif. Depuis cinq ans, 13 Croix-Rous­siens travaillent sur un immeuble à construire ensemble pour ensuite y être loca­taires. 11 loge­ments sociaux seront construits en plus sur le terrain par un bailleur social.

 

Croix-Rousse Est

Au bout de la Croix-Rousse, près de la montée de la Boucle, la rue Artaud accueillera un immeuble de 15 loge­ments d’ici le prin­temps. Un peu plus bas, rue Eugène-Pons, l’an­cien bâti­ment de Notre-Dame des sans-abri va être réha­bi­lité en 25 loge­ments sociaux pour les cas urgents. Il reste encore un projet majeur à régler : l’ex-collège Serin. Le bâti­ment devrait être réha­bi­lité en espaces de cowor­king et en loge­ments étudiants. « Je ne pense pas qu?il y ait de recours pour ces loge­ments étudiants, donc pas de retard  » espère Jean Truc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *