Mon quartier au quotidien


Des objets en bois impri­més en 3D sur le Plateau

Depuis son petit appar­te­ment canut rue Dumont, Philippe Vincent (photo) et sa compagne fabriquent toutes sortes d’objets avec des impri­mantes 3D. Leurs parti­cu­la­ri­tés : ils sont en partie en bois. À la base, ce déve­lop­peur web ne se desti­nait pas à l’im­pres­sion 3D mais après avoir reçu une impri­mante en cadeau, il s’est lancé dans le design et la concep­tion de petits objets comme des abats-jours, des docks pour smart­phones ou des déco­ra­tions. « Toutes les pièces sont en bio plas­tique ou en bois. Avec l’im­pres­sion 3D je n’ai pas de stock tout est réalisé au fur et à mesure des commandes » explique Philippe Vincent. l’autre avan­tage, c’est que les objets peuvent être person­na­li­sés . « Par exemple, un client voulait un mélange entre deux modèles de docks pour smart­phone. Je l’ai desi­gné et aujourd’­hui j’ai un nouveau produit,tout le monde est gagnant » .

Une commande surprise

Ce qui permet aujourd’­hui à Philippe Vincent d’avoir deux impri­mantes 3D c’est la grosse commande d’un client améri­cain en septembre dernier de près de 200 pièces. « Je n’y croyais pas, cela faisait seule­ment quelques semaines que j’avais lancé l’ac­ti­vité. On a tout de suite pu ache­ter une nouvelle impri­mante et se déve­lop­per » précise-t-il. La prochaine étape pour Philippe Vincent, c’est d’éla­bo­rer un système de recy­clage de bouteille pour créer la matière première de ses objets. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *