Mon quartier au quotidien


Le parc Sutter refait à neuf en 2017

Ses jeux pour enfants sont obso­lètes, ses pelouses sont défraî­chies, mais le parc Sutter et ses 4 900m2 de verdure conti­nue d’at­ti­rer une foule de Croix-Rous­siens chaque week-end. Lieu prisé des familles dans les pentes, le parc va se refaire une beauté l’an prochain. Voté en conseil d’ar­ron­dis­se­ment la semaine dernière, le projet de réno­va­tion doit passer devant le conseil muni­ci­pal du 16 décembre. « Nous voulons restau­rer le parc pour lui redon­ner son carac­tère natu­rel et ludique, présente Arthur Rémy, premier adjoint du 1er arron­dis­se­ment. Ce parc est forte­ment fréquenté. c’est plutôt un atout mais cela a aussi un effet néga­tif sur la pelouse et la végé­ta­tion. » Suite à un diagnos­tic, il est aussi apparu que les tobog­gans instal­lés dans le parc n’étaient plus aux normes. Pour cause, le parc Sutter n’avait pas connu de réno­va­tion depuis 2000, année où cet espace détenu par la ville est devenu un parc public.

485 000 euros de travaux

Concrè­te­ment, les travaux vise­ront à « renfor­cer la végé­ta­tion du parc. » De nouveaux arbres devraient être plan­tés, notam­ment sur les bordures. « La grosse modi­fi­ca­tion concer­nera les jeux à l’in­té­rieur du parc, pour­suit Arthur Rémy. Nous avons travaillé avec le conseil d’ar­ron­dis­se­ment des enfants, qui a réalisé des ques­tion­naires auprès d’en­fants du quar­tier. Il en ressort que les jeux actuels sont plutôt desti­nés aux petits et concernent moins les 8–14 ans. » Prin­ci­pale nouveauté, une « struc­ture poly­go­nale », que les enfants pour­ront esca­la­der, devrait être instal­lée. Reste toute­fois à affi­ner les détails. « Nous sommes encore en phase de calage, prévient Arthur Rémy. Des études tech­niques doivent encore être menées d’ici la fin de l’an­née. Nous avons envie d’agir rapi­de­ment sur cette opéra­tion ». La durée des travaux, qui doivent commen­cer « courant 2017 », n’est pas connue, et l’on ne sait pas encore si le parc fermera entiè­re­ment ou seule­ment partiel­le­ment. l’en­ve­loppe totale allouée au projet est de 485 000 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *