Mon quartier au quotidien


Des parois­siens veulent prou­ver l’in­no­cence du père Billioud

Depuis l’ac­cu­sa­tion du père Billioud de pédo­phi­lie en mars dernier, un petit groupe de parois­siens continu à essayer de prou­ver son inno­cence ou en tout cas, de révé­ler les condi­tions exactes dans lesquelles l’af­faire s’est dérou­lée. Parmi eux, Xavier Charpe (photo). Ancien adjoint à la mairie de Bourg-en-Bresse et diplômé de théo­lo­gie, il assure que cette affaire n’est qu?une histoire de mani­pu­la­tion entre l’ac­cu­sa­teur et le cardi­nal Barba­rin. l’ac­cu­sa­teur qui s’avère être Pierre-Henry Bran­det, porte-parole du minis­tère de l’In­té­rieur et des Cultes. « l’af­faire a été clas­sée sans suite en 2010 alors pourquoi reve­nir dessus en 2016 ? Bran­det a mani­pulé le cardi­nal Barba­rin à travers une suite de mail et un déjeuné au Train Bleu à Lyon. Lui qui n’était ne soit disant pas au courant de l’af­faire alors qu?il l’était au moins depuis 2006. Il n’au­rait pas dû renom­mer un prêtre accusé de pédo­phi­lie. Avant de faire des messes pour pardon­ner les autres, il devrait lui-même faire des excuses » tacle Xavier Charpe. « Barba­rin a été trop viru­lent sur la loi du mariage pour tous. Ça ne m’éton­ne­rait pas que cette affaire soit en réalité un coup monté pour le faire, plon­ger », accuse-t-il.

Un « geste malheu­reux »

Selon Xavier Charpe, il n’y aurait même pas pédo­phi­lie. « Bran­det avait 17 ans révo­lus au moment des faits. Jérôme Billioud a eu un geste malheu­reux dans la nuit certes, mais ce n’est pas de la pédo­phi­lie. Déjà, Bran­det a commis une impru­dence en allant vers le père Billioud à ce moment-là » souligne le parois­sien. Selon lui, la dépo­si­tion de Pierre-Henry Bran­det serait trouble. « Il ne s’ac­corde pas avec la version de Jérôme Billioud sur une tierce personne lors des premiers faits à Biar­ritz ». Aujourd’­hui Xavier Charpe, qui a réussi à avoir accès au dossier, demande au procu­reur de la répu­blique de Lyon de le rouvrir pour prou­ver la « discri­mi­na­tion à l’en­contre du père Jérôme Billoud et faire justice ». Le père Jérôme Billioud ne commu­nique pas avec les médias, seule­ment avec le petit groupe de parois­siens. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *