Mon quartier au quotidien


Jacques Voisard, le boss du marché

Jusqu?en 2010, sur le marché de la Croix-Rousse, c’était chacun pour soi. Puis Jacques Voisard, un reven­deur de fruits et légumes présent sur le marché depuis 1988, décide de créer une asso­cia­tion pour réunir le maxi­mum d’ex­po­sants. « Il fallait bien que quelqu?un le fasse. Avant, les expo­sants ne se connais­saient pas. Aujourd’­hui, il y a 80 adhé­rents et on travaille bien ensemble pour dyna­mi­ser le marché », explique Jacques Voisard, devenu président de l’As­so­cia­tion du Marché de la Croix-Rousse.

À force d’?uvrer, l’as­so­cia­tion vient de se voir attri­buer une subven­tion de 3 000 euros de la mairie du 4e pour déve­lop­per son acti­vité. « Le marché a beau être sur le 1er arron­dis­se­ment, nous sommes beau­coup plus en rela­tion avec la mairie du 4e.
Natha­lie Perrin-Gilbert n’est pas très impliquée », souligne Jacques Voisard. Mais les bonnes rela­tions avec la mairie du 4e  n’em­pêchent pas les petits coups de pres­sion. « On aime­rait bien qu?elle rénove le trot­toir, devenu impra­ti­cable, ainsi que l’éclai­rage qui est vrai­ment vétuste », ajoute-t-il.

Un marché unique à Lyon

Pour le président, le marché de la Croix-Rousse est le plus joyeux et le plus quali­ta­tif de Lyon. « Cela fait 28 ans que je fais ce marché, il n’a rien à voir avec ceux du 6e ou du quai Saint-Antoine, qui sont tristes et sans couleurs. Ici on a une tren­taine de produc­teurs locaux, ça fait toute la diffé­rence ». Et l’am­biance du marché de la Croix-Rousse est due aussi aux anima­tions mises en place par l’as­so­cia­tion. « À la fin d’an­née, les produc­teurs et les reven­deurs propo­se­ront des dégus­ta­tions d’agrumes et un jeu pour en gagner. Le client devra devi­ner le poids d’un sac en le soupe­sant. Le gagnant repar­tira avec le sac d’agrumes ».

Au-delà des anima­tions, l’as­so­cia­tion s’est mise à vendre des sacs cabas à l’ef­fi­gie du marché de la Croix-Rousse. « On a réuni neuf parte­naires pour faire fabriquer ces sacs. Ce qui nous a permis de récol­ter 3 500 euros offerts à une asso­cia­tion d’en­fants malades », insiste Jacques Voisard, avec sa gentillesse natu­relle. 15 000 sacs cabas seront distri­bués cette semaine sur le marché. l’as­so­cia­tion vient aussi de sortir un calen­drier qui sera vendu dans les jours qui viennent.

Retrou­vez cet article dans notre rubrique “Les gens d’ici“.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *