Mon quartier au quotidien


Moins d’ex­po­sants et une pati­noire pour le village de Noël

Cette année, le village de Noël n’aura rien à voir avec celui de l’an­née dernière. l’ha­bi­tuel chapi­teau avec la ving­taine d’ex­po­sants lais­sera place à une pati­noire et un circuit glacé pour les enfants (côté rue Victor Fort). Le village 2016 ne comp­tera que quatre chalets d’ex­po­sants, dont deux avec des produits cana­diens. La ferme de Noël et le manège à poneys restent quant à eux au c’ur du village, à côté de la Taverne des lutins, le grand chapi­teau pour se restau­rer, devant la sortie de métro. Cette année, pas de grand sapin, mais un bonhomme de neige de huit mètres de haut au centre de la place.

3 jours pour tout chan­ger

Ces chan­ge­ments n’étaient pas prévus par Lyon Côté Croix-Rousse, orga­ni­sa­teur de l’évé­ne­ment, qui a dû revoir toute l’or­ga­ni­sa­tion en quelques jours. « Quand les expo­sants ont appris que la Fête des Lumières serait canton­née à la Presqu?île, beau­coup se sont désis­tés pour aller au Marché de Noël place Carnot, de peur que personne ne puisse monter à la Croix-Rousse », explique Isabelle Herman Le Foll, la prési­dente de l’as­so­cia­tion. Le village de Noël de la Croix-Rousse est le seul événe­ment à Lyon auto­risé en marge de la Fête des Lumières. Mais à une condi­tion : que l’as­so­cia­tion embauche un service de sécu­rité. « On a appris la nouvelle fin octobre, alors on a dû repen­ser tout l’évé­ne­ment pour rentrer dans nos frais. Les deux agents de sécu­rité nous coûtent 11 000 euros. Au final, tous ces chan­ge­ments nous ont obli­gés à nous bouger pour trou­ver des solu­tions et c’est un nouveau souffle pour le village », souligne la prési­dente. Alors cette année, pas d’évé­ne­ment gratuit, toutes les acti­vi­tés seront payantes, sauf le conteur d’his­toire de Noël. En plus de la pati­noire, les enfants pour­ront profi­ter d’ate­liers créa­tifs et de maquillage, dispen­sés par l’asso­cia­tion 7ici. Côté gastro­no­mie, les orga­ni­sa­teurs se sont enten­dus avec l’as­so­cia­tion du marché du boule­vard pour avoir trois jours d’ani­ma­tions gusta­tives. Au programme : boudin, chou­croute et tarti­flette. Et oui, c’est déjà l’hi­ver?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *