Mon quartier au quotidien


L’Espe s’ouvre sur son quar­tier

Depuis le 1er octobre, l’an­cien IUFM, aujourd’­hui baptisé ESPE, met son gymnase à dispo­si­tion de l’as­so­cia­tion Vacances handi­caps atouts spor­tifs inter­na­tio­nal (Vhasi) pour ses entraî­ne­ments de basket. «  Malgré son bon état, ce gymnase est très peu utilisé alors je ne vois pas pourquoi on n’en ferait pas profi­ter l’ex­té­rieur » confie le direc­teur le l’ESPE, Alain Mougnotte. Située face au boulo­drome du Clos Jouve, le bâti­ment occupé par l’ESPE, qui appar­tient à la Métro­pole, est un bijou archi­tec­tu­ral qui accueille envi­ron 5000 étudiants chaque année. Mine de rien, cette volonté d’ou­ver­ture est une petite révo­lu­tion. « Le collège de la Tourette profite déjà depuis la rentrée 2015 du gymnase pour ses cours d’EPS. Mais je veux aller plus loin en inté­grant réel­le­ment l’ESPE au quar­tier de la Croix-Rousse » explique Alain Mougnotte.

Blocage de l’uni­ver­sité

Il y a un an, sa stra­té­gie avait fait grin­cer des dents.  Notam­ment au sein de sa hiérar­chie, qui n’ap­prouve pas sa vision de partage. « Depuis que Lyon 1 a récu­péré l’ESPE sous son aile, c’est très compliqué, il n’est pas rare d’avoir des bâtons dans les roues pour ce genre de déci­sion », avoue le direc­teur. Mais ces pres­sions n’ont pas freiné Alain Mougnotte qui, après avoir ouvert la biblio­thèque de l’éta­blis­se­ment à tous les Croix-Rous­siens, a égale­ment choisi d’ac­cueillir prochai­ne­ment le Quatuor Debussy, une forma­tion musi­cale en vue à Lyon. « Tout le premier étage d’une aile est actuel­le­ment inuti­lisé. Dès qu?elle sera réno­vée par la Métro­pole, le quatuor s’y instal­lera pour ses répé­ti­tions » annonce Alain Mougnotte qui ne manque pas d’idées. « Il y a telle­ment d’es­paces libres ! On pour­rait faire une micro-crèche, ouvrir les jardins au public’ ». 

Cette volonté d’ou­ver­ture est évidem­ment parta­gée par la mairie d’ar­ron­dis­se­ment, qui rêve de décloi­son­ner physique­ment le bâti­ment. « l’ESPE est fermée de la rue Chazière jusqu?au Clos Jouve par de hauts murs. l’idéal serait de pouvoir permettre la traver­sée de l’école pour en faire, en partie, un espace public », imagine Geof­froy Bertholle, adjoint au Sport à la mairie du 4e.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *