Mon quartier au quotidien


Les vendanges de la paix poli­tique

Entre les tabliers, les paniers et les séca­teurs, les élus du 1er et 4e arron­dis­se­ment s’en sont donnés à c’ur joie pour les 28es vendanges de la Répu­blique des Canuts. On a même entendu David Kimel­feld fredon­ner La Chan­son du séca­teur, l’hymne des vendanges des Canuts. Après avoir défilé depuis le Gros Caillou jusqu?au Parc de la Ceri­saie sous un soleil de plomb, le maire du 4e a, comme chaque parrain et marraine, vendangé ses pieds de vigne. Le sien, mais aussi ceux de la mairie et de Gérard Collomb, pris par ailleurs. Kim a néan­moins reçu l’aide plutôt inat­ten­due de la maire du 1er arron­dis­se­ment, Natha­lie Perrin-Gilbert. « On sait aussi s’en­tendre quand il le faut, surtout pour des événe­ments aussi fédé­ra­teurs pour le quar­tier » ,rétorque David Kimel­feld.

La maire du 1er, moins enjouée, s’est conten­tée d’esquis­ser un sourire, tout en coupant au séca­teur les grappes de raisin du pied de Collomb, avant de repar­tir pres­te­ment dans son arron­dis­se­ment pour le Forum des asso­cia­tions. Mais la guerre entre Collomb et NPG ne semble pas encore avoir gagné les deux maires d’ar­ron­dis­se­ment. La preuve, dans son discours de fin de vendanges, Kimel­feld est revenu sur l’ave­nir du Gros Caillou en décla­rant : « j’ai discuté avec Natha­lie Perrin-Gilbert qui soutient la mise en valeur du Gros Caillou, que ce soit dans le 1er ou sur le 4e ». Reste à savoir si Gérard Collomb ira jusqu?à invi­ter les deux maires à dégus­ter ensemble un verre de cette cuvée 2016 des vendanges des Canuts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *