Mon quartier au quotidien


Les tradi­tio­na­listes s’ac­crochent à Saint-Bernard

Ils sont déter­mi­nés à ne pas lais­ser l’église Saint-Bernard se trans­for­mer en bureaux comme l’ima­gine la Ville de Lyon. « Il faut garder l’iden­tité catho­lique de cette église, car c’est la mémoire des canuts que nous détrui­sons. d’au­tant qu?il y a des centaines de bàti­ments vides à Lyon pour faire des bureaux », peste Nicole Hugon (photo), catho­lique tradi­tio­na­liste et ancienne candi­date FN aux légis­la­tives de 2012 à Lyon.

15 ans de bataille

Les tradi­tio­na­listes avaient déjà joué un rôle impor­tant dans la sauve­garde du bàti­ment, menacé de démo­li­tion en 2003. « Gràce à notre action, nous avions obtenu une subven­tion de 380 000 euros de la Ville pour sauver l’église et la réha­bi­li­ter. Aujourd’­hui, nous voulons savoir ou? est passé cet argent, car nous n’avons vu aucun chan­tier », insiste-t-elle. Pour appuyer leurs multiples demandes, les tra- ditio­na­listes ont méme proposé de prendre en charge le cou?t des travaux et d’in­clure des « événe­ments cultu­rels dans l’église ». Mais rien n’y fait. Méme le diocése ne les soutient pas. Selon Nicole Hugon, le cardi­nal Barba­rin « préfére soute­nir les musul­mans et les mosquées que les catho­liques ». Ils se disent donc prét à mani­fes­ter contre le projet du promo­teur Carré d’Or, qui devrait atti­rer une tren­taine de start-up.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *