Mon quartier au quotidien


Stéphane Plaza dans le viseur des Bàti­ments de France

Voilà un mois que l’agence immo­bi­lière Stéphane Plaza a pris la place du cour­tier d’as­su­rances Gepca (aujourd’­hui installé place Taba­reau) au 6, place des Tapis. Tout a été refait à neuf, mais la façade reste inache­vée. « On a fait trois demandes aux Bâti­ments de France, mais à chaque fois, la charte graphique de Plaza immo­bi­lier ne rentrait pas dans les critères de la place des Tapis  », s’exas­père Patrick Almeida, le direc­teur de l’agence (photo). Le gris et le rose offi­ciels n’étaient pas du goût de l’ins­ti­tu­tion pour coller à l’ocre de la place des Tapis.

Une solu­tion fin août

Mais la semaine dernière, les Bâti­ments de France et l’agence immo­bi­lière ont trouvé un accord sur une devan­ture ocre pour « respec­ter l’es­thé­tique du quar­tier  ». « Avec les délais admi­nis­tra­tifs, on aura vrai­ment le droit de toucher à la façade à partir du 28 août, pas avant  », précise Patrick Almeida.

Mais, selon le direc­teur d’agence, «  c’est aussi la faute de notre archi­tecte, qui ne s’est pas assez penché sur la ques­tion des bâti­ments histo­riques pour notre agence  ». Un comble pour une société qui accom­pagne les parti­cu­liers dans la vente de leurs biens. Notam­ment grâce au home staging en 3D, comme dans l’émis­sion de Stephan Plaza Maison à vendre, qui consiste à valo­ri­ser un bien en repre­nant les éléments exis­tant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *